Fédérer une équipe

Le 5 décembre 2014, dans le cadre des Deuxièmes rencontres du réseau international LabelFrancÉducation, Stéphan Orivel, chargé de programmes au CIEP, a animé un atelier intitulé "Établir un plan d’action pour fédérer une équipe". Ce module s’adressait aux directeurs d’établissement à sections bilingues francophones qui souhaitaient échanger sur les problématiques liées à la gestion stratégique d’un établissement, à la conduite du changement et à l’encadrement d’une équipe.

Crédits photo : CIEP

La question de la motivation

Dès les premiers échanges, les discussions ont porté sur la conduite du changement et les problèmes liés aux résistances personnelles ou institutionnelles. La motivation des équipes constitue la principale difficulté rencontrée par les participants dans la gestion de leurs établissements.

Le formateur a rappelé que la question de la motivation, dans l’encadrement d’une équipe, doit au contraire être le dernier paramètre invoqué pour expliquer les résistances structurelles et personnelles. L’accès à l’information, le développement des compétences et la prise en compte du contexte jouent en effet un rôle bien plus important.

Plusieurs modèles qui décrivent et définissent le concept de "motivation" ont été ensuite évoqués, notamment celui de Victor H. Vroom qui ne relie pas la motivation aux besoins (théorie de Maslow par exemple, difficile à appliquer en milieu professionnel) mais aux attentes d’un individu : serai-je capable de faire ce que je dois faire, quel en sera le résultat et quelle est la valeur de ce résultat ? Ce modèle incite ainsi à interroger le rôle de l’encadrement comme facilitateur.

Établir un plan d’action

Pour établir un plan d’action participatif, le formateur a présenté le modèle d’une démarche d’investigation, d’analyse, de diagnostic et de recommandation qu’est l’audit fonctionnel. Il en a rappelé les principes et la nécessité de le mettre en place au service du management de l’établissement, sans juger les personnes et en toute indépendance.

Toutes les étapes de ce processus ont été abordées : la recherche d’information, la conduite d’entretiens et de réunions, l’analyse de données, le diagnostic et l’établissement de propositions stratégiques. Le formateur a précisé que le respect d’un certain nombre de principes est fondamental : factualité, rigueur, transparence et confidentialité.

Il a été enfin rappelé que cette démarche doit être insérée dans un processus planifié, transparent et participatif de manière à ne pas concevoir un projet de direction mais un véritable projet d’établissement.

r